Projets

Projets soutenus en 2012-2013

Le secteur alphabétisation du CÉDA (Comité d’éducation aux adultes de la Petite-Bourgogne et de St-Henri) et Danièle Bergeron

Au secteur alphabétisation du CEDA, nous pensons qu’un projet d’art communautaire militant est particulièrement bien adapté aux luttes qui se font par et pour les personnes analphabètes. Contrairement aux moyens traditionnels qui reposent beaucoup sur le code écrit (pétitions et lettres d’appui, par exemple), il  permet de diversifier les modes de diffusion d’un message ou d’une revendication afin de les rendre accessibles à tous et toutes. Cela participe à une démocratisation de la parole citoyenne tout en permettant une réelle prise en charge par les personnes concernées.

Pour une analyse de ce projet, voir dans le livre Art communautaire militant – Projets 2012-2013

ou lire le texte ici : Se rendre visibles

Le Carrefour d’éducation populaire de Pointe-Saint-Charles et La Pointe libertaire

Fort de son histoire, le Carrefour d’éducation populaire de Pointe-Saint-Charles demeure aujourd’hui un acteur important en matière d’éducation populaire et de défense des droits sociaux, par son implication dans le quartier et dans diverses coalitions. Le projet vise à créer une murale sur un mur appartenant au CN, ce qui est en soi une revendication d’ordre sociopolitique : le CN est l’une des grandes entreprises qui ont fondé l’ordre capitaliste canadien et a toujours refusé que ses installations aient une utilité communautaire.

Le Centre des travailleurs et travailleuses immigrants (CTI) et les artistes Koby Rogers Hall et Mostafa Henaway

Le Centre des travailleurs et travailleuses immigrants est un organisme communautaire de Montréal qui travaille en solidarité avec les travailleurs et travailleuses immigrants afin de défendre leurs droits sur les lieux de travail. Au cours des douze dernières années, il a oeuvré à partir de la prémisse que ces travailleurs et travailleuses font face à une conjoncture critique alors qu’ils résistent à la manifestation locale du capitalisme néolibéral et de la mondialisation.

L’Association des locataires de Villeray (ALV) et le collectif d’artistes Pourquoi jamais

L’ALV est un organisme à but non lucratif voué à la défense des droits des locataires et du droit au logement, et est membre du Front d’Action Populaire en Ré-aménagement Urbain (FRAPRU) et du Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ). L’Association accorde une grande importance à l’aspect collectif de la défense des droits et amène le plus possible les locataires à développer une réflexion critique qui dépasse leurs seuls problèmes en logement.

Le Centre jeunesse de Montréal Cité-des-Prairies et Funambules Médias (Emily Laliberté et Steve Patry)

logoÀ travers ce projet d’art communautaire militant, le Centre Jeunesse Cité-des-Prairies et Funambules Médias souhaitent aborder les conséquences des nouvelles politiques fédérales en matière de justice et leur incidence sur le système carcéral en portant un regard particulier sur la manière dont celles-ci affectent les jeunes contrevenants ainsi que stimuler une réflexion profonde sur les liens de causes à effet reliant les politiques socio-économiques néo-libérales et la judiciarisation des individus.

Projets soutenus en 2014-2015

La Jarnigoine et l’artiste Lisa Sfriso

Logo JarnigoineLa Jarnigoine est un groupe d’alphabétisation populaire, fondé en 1985 dans le quartier Villeray de Montréal. La mission de l’organisme est d’offrir des ateliers d’alphabétisation et de permettre aux personnes qui s’alphabétisent de participer et de s’impliquer activement aux orientations et décisions de l’organisme.

PINAY – Organisation des femmes Philippines du Québec et les artistes Merylin Aguirre et Jayson Patrimonio Palolan

logo PinayPINAY, founded in 199, is a Filipino Women’s Organization that works to empower and organize Filipino women in Quebec, particularly Filipino domestic workers. Most of its members are migrant workers under the Live-In Caregiver Program (LCP). For two decades Pinay has brought together domestic workers and their supporters together in the struggle for basic rights and welfare.

 

À deux mains et les artistes Ariel Swan, Jean-Paul Belmont, Stephen De FourWyre et Patrick Andrew Boivin

Logo À deux mainsFondé en 1970 dans le quartier NDG de Montréal, l’organisme À deux mains a pour mission de travailler avec les jeunes afin de promouvoir leur bien-être mental et physique. Son approche est préventive, inclusive, sans jugement et holistique.

 

Le Centre de femmes d’ici et d’ailleurs et Vichama collectif

logo CFIALe Centre de femmes d’ici et d’ailleurs a pour mission de briser l’isolement des femmes de toutes origines, de développer l’autonomie des femmes de toutes origines, socio-économiquement défavorisées et leur donner les moyens d’améliorer leurs conditions de vie et de travail dans une perspective de prise en charge individuelle et collective.

Le Centre de femmes L’Autonomie en soiE et l’artiste Caroline Laplante

logo AutonomieLe Centre de femmes l’Autonomie en soiE est un organisme d’éducation populaire, de promotion de la santé, d’entraide, de soutien, de références et, surtout, d’aide directe. Situé à Saint-Hyacinthe, il s’adresse aux femmes qui désirent se rassembler autour d’une cause commune, pour briser l’isolement ou trouver du soutien auprès d’autres femmes. Il s’agit d’une ressource qui s’adresse aux femmes qui recherchent des rapports égalitaires et solidaires, qui désirent échanger, partager, bâtir, grandir et, surtout, être écoutées et soutenues dans leurs démarches.

Projets renouvelés en 2014-2015 pour une 2e année

Accès Conditions Vie Lac-Saint-Jean-est et les artistes Stéfany Tremblay et Melissa Corbeil

logo Accès« Notre organisme a comme mission principale la défense de droit des personnes assistées sociale et à faible revenu. Nous avons à cœur la lutte à la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie des plus démunis de notre région. Nous n’avons pas peur de prendre position, de prendre la parole et nous sommes très créatifs dans nos modes d’expression. Nous prônons l’autonomie des membres et leur participation à tous les niveaux d’activités. Nos membres ont toujours le droit de parole et un réel pouvoir décisionnel. »

Le Comité d’action des citoyennes et citoyens de Verdun (CACV) et les artistes Nadège Leblanc et Dan Parker

logo CACVLe CACV existe depuis 1975 et a donc une assez longue histoire de luttes sociales et politiques, pour davantage de justice sociale. Une part importante de ses fonctions consiste ainsi à faire de l’éducation populaire, pour favoriser l’autonomie des personnes rejointes, et à favoriser l’implication et l’action collective. Aujourd’hui, le CACV est particulièrement attentif aux effets de l’embourgeoisement à Verdun, les mécanismes de la spéculation immobilière et foncière poussant toujours plus les locataires les plus démuniEs hors de chez elles/eux, voire hors du quartier.

Le Centre jeunesse de Montréal Cité-des-Prairies et Funambules Médias (Emily Laliberté et Steve Patry)

logoÀ travers ce projet d’art communautaire militant, le Centre Jeunesse Cité-des-Prairies et Funambules Médias souhaitent aborder les conséquences des nouvelles politiques fédérales en matière de justice et leur incidence sur le système carcéral en portant un regard particulier sur la manière dont celles-ci affectent les jeunes contrevenants ainsi que stimuler une réflexion profonde sur les liens de causes à effet reliant les politiques socio-économiques néo-libérales et la judiciarisation des individus.

Projets renouvelés en 2014-2015 pour une 3e année

Le secteur alphabétisation du CÉDA (Comité d’éducation aux adultes de la Petite-Bourgogne et de St-Henri) et l’artiste Danièle Bergeron
 cedaAu secteur alphabétisation du CEDA, nous pensons qu’un projet d’art communautaire activiste est particulièrement bien adapté aux luttes qui se font par et pour les personnes analphabètes. Contrairement aux moyens traditionnels qui reposent beaucoup sur le code écrit (pétitions et lettres d’appui, par exemple), il  permet de diversifier les modes de diffusion d’un message ou d’une revendication afin de les rendre accessibles à tous et toutes. Cela participe à une démocratisation de la parole citoyenne tout en permettant une réelle prise en charge par les personnes concernées.

Le Centre des travailleurs et travailleuses immigrants (CTI) et les artistes Koby Rogers Hall et Manuel Salamanca Cardona

IWC_logo_150Le Centre des travailleurs et travailleuses immigrants est un organisme communautaire de Montréal qui travaille en solidarité avec les travailleurs et travailleuses immigrants afin de défendre leurs droits sur les lieux de travail. Au cours des douze dernières années, il a oeuvré à partir de la prémisse que ces travailleurs et travailleuses font face à une conjoncture critique alors qu’ils résistent à la manifestation locale du capitalisme néolibéral et de la mondialisation.

Projets soutenus en 2013-2014

L’Association pour la défense des droits sociaux du Montréal Métropolitain (ADDS-MM) et les artistes Maryse Conti, Emily-Rose Michaud et Dan Parker

logo ADDS L’ADDS-MM est un organisme communautaire qui regroupe les personnes sans emploi, travailleurs précaires et aînéEs qui désirent l’amélioration des droits sociaux. Ses membres sont informéEs, sensibiliséEs sur leurs droits, sur les diverses lois afin de mieux se défendre individuellement et collectivement. La lutte à la pauvreté est sa priorité.

Accès Conditions Vie Lac-Saint-Jean-est et l’artiste Stéfany Tremblay

logo Accès« Notre organisme a comme mission principale la défense de droit des personnes assistées sociale et à faible revenu. Nous avons à cœur la lutte à la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie des plus démunis de notre région. Nous n’avons pas peur de prendre position, de prendre la parole et nous sommes très créatifs dans nos modes d’expression. Nous prônons l’autonomie des membres et leur participation à tous les niveaux d’activités. Nos membres ont toujours le droit de parole et un réel pouvoir décisionnel. »

Le Comité d’action des citoyennes et citoyens de Verdun (CACV) et l’artiste Alyssa Symons-Bélanger

logo CACVLe CACV existe depuis 1975 et a donc une assez longue histoire de luttes sociales et politiques, pour davantage de justice sociale. Une part importante de ses fonctions consiste ainsi à faire de l’éducation populaire, pour favoriser l’autonomie des personnes rejointes, et à favoriser l’implication et l’action collective. Aujourd’hui, le CACV est particulièrement attentif aux effets de l’embourgeoisement à Verdun, les mécanismes de la spéculation immobilière et foncière poussant toujours plus les locataires les plus démuniEs hors de chez elles/eux, voire hors du quartier.
Le Centre de ressources éducatives et communautaires pour adultes (CRECA) et l’artiste Anne-Marie Lemay-Frenette
Logo CRECALe Créca est un centre d’éducation populaire autonome qui a pour mission de développer des ressources éducatives répondant aux besoins de la population adulte et particulièrement des personnes socialement et économiquement défavorisées, des analphabètes fonctionnels, des immigrants et des allophones. Le projet se fait avec les apprenantEs de l’alphabétisation populaire. L’analphabétisme n’est pas un phénomène isolé. Il est lié à la pauvreté, à la misère et à l’exploitation. L’analphabétisme est à la fois un problème particulier et de société. La lutte contre l’analphabétisme, contre la pauvreté et l’exclusion ont toujours été indissociables en alphabétisation populaire.
Les frères et soeurs d’Émile Nelligan et les artistes Serge-Yvan Bourque et Donald Berrigan
Logo FSENLes Frères et Sœurs d’Émile-Nelligan est une association communautaire d’entraide, de promotion et de  défense des besoins, des intérêts et des droits des personnes et groupes de personnes, vivant ou ayant vécu un épisode de désorganisation profonde, émotionnelle et comportementale.

Projets renouvelés en 2013-2014 pour une 2e année

Le secteur alphabétisation du CÉDA (Comité d’éducation aux adultes de la Petite-Bourgogne et de St-Henri) et l’artiste Danièle Bergeron

cedaAu secteur alphabétisation du CEDA, nous pensons qu’un projet d’art communautaire activiste est particulièrement bien adapté aux luttes qui se font par et pour les personnes analphabètes. Contrairement aux moyens traditionnels qui reposent beaucoup sur le code écrit (pétitions et lettres d’appui, par exemple), il  permet de diversifier les modes de diffusion d’un message ou d’une revendication afin de les rendre accessibles à tous et toutes. Cela participe à une démocratisation de la parole citoyenne tout en permettant une réelle prise en charge par les personnes concernées.

Le Centre des travailleurs et travailleuses immigrants (CTI) et les artistes Koby Rogers Hall et Noe Arteaga Santos

IWC_logo_150Le Centre des travailleurs et travailleuses immigrants est un organisme communautaire de Montréal qui travaille en solidarité avec les travailleurs et travailleuses immigrants afin de défendre leurs droits sur les lieux de travail. Au cours des douze dernières années, il a oeuvré à partir de la prémisse que ces travailleurs et travailleuses font face à une conjoncture critique alors qu’ils résistent à la manifestation locale du capitalisme néolibéral et de la mondialisation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly

3 réflexions au sujet de « Projets »

  1. Question:
    Est-ce que les projets doivent avoir lieu à Montréal? Je demeure dans la région de Lanaudière à Rawdon et j’aimerais bien monter un projet artistique engagé.

    Merci.

  2. Kwé, je suis maintenant dans la région de Lanaudière et comme j’ai démarré mon entreprise sur la transmission de l’histoire, cultures & arts autochtones « Cercle d’apprentissage Docomig », je suis intéressée par votre démarche. Est-ce que vous faite des séances de rencontres ? Comment procédez-vous pour collaborer ensemble dans un projet ? Migwecht, Dolores

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *