Inspirations

Voici quelques exemples inspirants, des exemples d’art communautaire ou d’art activiste, d’ici ou d’ailleurs

 

AGIR / Art des femmes en prison

Un projet initié par la Société Elizabeth Fry du Québec (SEFQ) et soutenu par Engrenage Noir / LEVIER

http://www.expoagir.com/

http://www.expoagir.com/photos.html

 

Flash Mob dans un Walmart

Flash Mob acompagnant la remise d’une pétition concernant des employés d’un Walmart injustement traités

https://www.youtube.com/watch?v=FuCNH7dqZxg

 

Vélos et voitures

Quelques photos de cette action mettant en relief l’espace qu’occupent les voitures sur la route versus celle des vélos (à Riga, en Lettonie)

 

Plus que parfaites. Chroniques du travail en maison privée

http://www.raphaelledegroot.net/dett_travaux.php?id_a=4&id_p=29

Raphaëlle de Groot s’est plongée, au début des années 2000, dans la réalité historique et sociale des servantes, bonnes et autres employées de maison. En collaboration avec le Centre d’histoire de Montréal et l’Association des aides familiales du Québec (AAFQ), elle a conçu une exposition intitulée Plus que parfaites. Chroniques du travail en maisons privées 1920-2000. Pourquoi faire appel à une artiste afin de réaliser une exposition historique? Parce que l’histoire de ces femmes n’a laissé à peu près aucune trace. Fidèle à l’une des stratégies fondamentales de sa démarche artistique, celle de créer de vastes chantiers de recherche l’insérant au sein de communautés véritables peu visibles (comme les sœurs d’un couvant ou les ouvriers d’une usine de textile italienne), De Groot lance un « avis de recherche » dans les médias québécois afin de récolter, par le biais d’entrevues, les récits d’aides familiales retraitées et actuelles et ceux de personnes ayant grandi avec elles. Elle mène aussi une recherche historique approfondie. Ce qui l’intéresse le plus : « l’univers intangible des préconceptions » puisque ce travail, qui est sensiblement toujours le même, suscite un regard positif ou négatif en fonction des mœurs et des valeurs. Après plusieurs mois d’investigations, l’artiste élabore une exposition constituée d’extraits des bandes sonores des entrevues, de documents et de photographies en provenance d’archives et de collections privées. De Groot a aussi créé des figurines et des objets miniatures illustrant sa représentation des aides ménagères et de leur travail. Enfin, l’exposition comprend aussi des photographies et une vidéo d’intervention réalisées avec les femmes interviewées, à qui il a été demandé de reconstituer de petites scènes de leur quotidien.

En outre, De Groot a coécrit, en collaboration avec une sociologue, un livre sur l’histoire des aides familiales à Montréal entre 1850 et 2015. Elle a aussi collaboré, avec l’AAFQ et des aides familiales, à l’élaboration d’une journée d’intervention visant à souligner le 25e anniversaire de l’organisme et à diffuser ses principales revendications (une conférence de presse accompagnait l’action symbolique). Une série d’ateliers a ainsi été organisée regroupant l’artiste et une dizaine d’aides familiales. En écoutant les entrevues, elles ont discuté de l’évolution de leur métier et de la représentation sociale de celui-ci. Elles ont conçu une action symbolique visant à marquer leur présence actuelle et passée dans la Ville de Montréal. Des poupées, créées de leur main et à leur effigie, ont été déposées au seuil de maisons dans lesquelles des aides familiales avaient travaillé. La fabrication à la main des poupées leur a permis « […] de remplacer la représentation typique de la servante par une représentation plus personnelle, geste qui, en jouant sur le costume, remettait en question l’image péjorative de servitude associée au métier d’aide familiale ». Lors de l’action, inspirées par une citation d’une des femmes interrogées, les aides familiales portaient un tablier sur lequel était écrit : « Toujours serviables, jamais servantes ».

 

La Révolution des parapluies

Quelques photos de la Révolution des parapluies à Hong Kong en 2014

Thousands of pro-democracy activists take part in a democracy march to Central, demanding for universal suffrage in Hong Kong Sunday, Feb. 1, 2015. The march is the first large-scale demonstration since the Occupy Central protest ended last year as the government started a second round of public consultation on democratic reform. (AP Photo/Kin Cheung)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Manifestations_de_2014_%C3%A0_Hong_Kong

 

École Baril

Une intervention dans le quartier Hochelaga à Montréal concernant l’accès à une école primaire de proximité et mettant en lumière les enjeux de contamination fongique dans les écoles.

Ces images qui dérangent la CSDM

Communiqué de presse