Phase 2 – Planifier l’action

2a. Choisir la cible et l’objectif de l’action :

– choisir la cible et nommer l’objectif lié à l’action (le résultat attendu)
Ex. : mettre de la pression sur le CLE (Centre Local d’Emploi) du quartier

– identifier des indicateurs de réussite (une option pour faciliter votre évaluation de l’action)
Ex. : communications entre le CLE et l’organisme sur la question de l’aide aux formulaires

Pourquoi?
Pour aider à choisir un moyen d’action pertinent et efficace.
Pour aider à évaluer par la suite.

Contenu possible :
Est-ce qu’on veut mettre de la pression sur notre cible (ceux qui ont du pouvoir sur notre problème), toucher la population, aller chercher des alliés?

Quels sont les acteurs qui ont du pouvoir sur cette question (à cause de leur rôle)? Quels sont leurs intérêts et leurs pouvoirs? Comment pouvons-nous les toucher / les déranger?

Qu’est-ce qu’on veut avoir réussi ou atteint à la fin de notre action?

Comment on saura qu’on a atteint notre objectif? Ex. 1 : À la fin de l’action, on sera satisfait si… : au moins x personnes nous posent des questions; etc. Ex. 2 : Qu’est-ce qui nous indiquera qu’on aura touché la sous-ministre? : si elle prend des notes, si elle nous pose des questions, etc.

Commentaire :
Considérer le degré d’engagement de l’organisme à aller ou non jusqu’au bout de la lutte. Est-ce que les participants se donnent des objectifs en considérant la durée du projet (un an, par exemple) ou s’il planifie en fonction de gagner la revendication?

Outil artistique :
Radical Cartography

Outil d’intervention :
Trois bonnes raisons

Pour toutes les phases, sont aussi pertinents les réchauffements créatifs et exercices et outils d’intervention générale.


2b. Choisir l’action :

– identifier des actions possibles

– évaluer les actions et en choisir une

Ex. : après évaluation de diverses idées d’action, le groupe décide de porter un faux bâton de dynamite confectionné avec un formulaire d’aide sociale sur lequel est inscrit un message (la revendication).

Pourquoi?
Pour augmenter les chances de réussite et de satisfaction.

Commentaire :
Considérer l’utilisation de critères.
Utiliser et mettre en valeur le bagage d’expérience du groupe (d’où l’importance de documenter la démarche).

Outils artistiques :
Carte mentale
Analogie
Brefs

Outils d’intervention :
Avantages, désavantages
Choix par critères
Trois bonnes raisons
La matrice préférentielle

Pour toutes les phases, sont aussi pertinents les réchauffements créatifs et exercices et outils d’intervention générale.


2c. Planifier concrètement l’action :

– détailler, faire un échéancier, partager les tâches, pratiquer, etc.
Ex. : concevoir et confectionner le bâton, choisir qui portera le bâton et quand, choisir et préparer ce qu’on fera en chemin et en arrivant, pratiquer, …

Pourquoi?
Pour éviter du stress et des frustrations.
Pour tenir compte des forces et des intérêts de chacunE.

Commentaire :
Prévoir comment documenter l’action

Outils artistiques :
Analogie
Haïku
Les personnages
Brefs

Outil d’intervention :
Trois bonnes raisons

Pour toutes les phases, sont aussi pertinents les réchauffements créatifs et exercices et outils d’intervention générale.